Orié Inoué & Mitsuru Tateishi
Mukei no Fukei (Paysage intangible)

Du 26 janvier au 9 mars 2019

« On ne regarde avec passion esthétique que les paysages qu'on a d'abord vus en rêve, » écrit Gaston  Bachelard dans son essai philosophique « L’eau et les Rêves », en 1942. Comme s’il y avait une primauté de l’expérience intérieure sur le fait réel, du sensible sur le rationnel. Une force imaginante en mouvement.

Quand on sonde les témoignages artistiques les plus archaïques, on devine combien la capacité humaine à former des images et des fictions issues de notre perception joue un rôle de premier plan dans notre rapport au monde. L'homme est le seul être à pouvoir se figurer des choses qui n'existent pas, à tisser et transmettre des mythes communs. De la même manière, les artistes, en partageant leurs visions subjectives sous la forme d'œuvres, dévoilent des facettes du visible qui restaient jusqu'alors hors de notre propre portée. 

Ce dialogue universel, ce poème sans mots, constitue le cœur de l'exposition des artistes japonais Orié Inoué et Mitsuru Tateishi, invités pour la première fois à montrer leurs travaux ensemble à la Galerie Da-End. Exprimant de manière onirique l’interrogation de l’homme face aux mystères qui nous entourent, les deux artistes convient le spectateur à un voyage vers l'autre rive, là où le quotidien s’étiole, où le songe est possible.

« Only the landscapes we first see in dreams can be stared at with aesthetic passion, » writes Gaston  Bachelard in his philosophical essay « Water and Dreams » from 1942. As if there was a primacy of the inner experience above real life, of the sensitive above the rational. An imaginative force in motion.

When we probe the most archaic artistic testimonies, we can guess how much the human ability to form images and fictions from our own perception plays a large part in our relationship to the world. Humans are the sole beings that can invent things that aren’t real, that can build and spread common myths. In the same way, by sharing their subjective visions in the form of artworks, the artists reveal facets of the visible that previously stayed out of our range.

This universal dialogue, this poem without words, constitutes the heart of the exhibition by Japanese artists Orié Inoué and Mitsuru Tateishi, invited to show their works alongside for the first time. Expressing with oneirism the interrogation of man in front of the mysteries that surround us, the two artists urge the visitor to a journey to the other shore, where everyday life withers, where dreams are possible.


Documents

(à venir) Catalogue des oeuvres / Artworks catalog (.pdf)
Communiqué de presse FR  / EN (.pdf)