cendrine rovini & paul toupet - persona

Du 23 juin au 23 juillet 2016

La Galerie Da-End convie la dessinatrice Cendrine Rovini à mettre ses délicates œuvres sur papier en regard avec les sculptures du plasticien Paul Toupet. Pour la première fois réunis, les deux artistes français ont choisi d’explorer la notion d'identité à travers le thème de la persona

Issus du latin personare (« parler à travers »), le terme de persona désigne au départ les masques portés par les comédiens dans les pièces de théâtre antique. Théorisée par le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung dans son essai « Dialectique et Moi et de l’Inconscient » en 1933, cette notion révèle une ambiguïté intrinsèque de la personnalité humaine : à trop se préoccuper du paraître, ne finirait-on pas par soi-même se perdre de vue ?

The Galerie Da-End invites Cendrine Rovini to show her delicate drawings on paper alongside the sculptural works of plastic artist Paul Toupet. Reunited for the first time, the two French artists have jointly decided to explore the idea of identity through the theme of persona.

Deriving from personare in Latin (« to speak through »), the word persona originally designates the masks worn by comedians in ancient theater plays. Theorized by Swiss psychiatrist Carl Gustav Jung in his 1933 essay «The Relations between the Ego and the Unconscious», the notion of persona reveals an intrinsic ambiguity of the human personality: if one is too concerned about appearance, wouldn’t he or she end up losing sight of the true self?