Lucy Glendinning
Only human

Du 12 mai au 23 juin 2018

Lucy Glendinning, White heart(web).jpg

Après avoir présenté son travail ces derniers mois à la Villa Tamaris, au Château de Maisons et au Château du Rivau, l’artiste britannique Lucy Glendinning revient à la Galerie Da-End pour sa troisième exposition personnelle, intitulée ‘Only Human’. Depuis le début de sa carrière, cette dernière poursuit des recherches protéiformes liées à la représentation du corps humain, un thème qu’elle déploie principalement dans son travail de sculpture, mais aussi dans des séries de dessins qui seront ici montrées.

Les œuvres de Lucy Glendinning mettent en scène l’intrusion du fantastique dans notre quotidien, illustrant avec brio la notion d’inquiétante étrangeté conceptualisée par Freud en 1919. Ses figures mi-animales mi-humaines, quelque part entre récits mythologiques et expérimentations transhumanistes, lui permettent d’exprimer via le corps ses propres interrogations épistémologiques et philosophiques quant à la place de l’homme au sein de la nature.

After showing her work recently at the Villa Tamaris art center, the Château de Maisons and the Château du Rivau, British artist Lucy Glendinning returns to Galerie Da-End for her third solo exhibition, titled ‘Only Human’. Since the beginning of her career, she pursues protean researches on the representation of the human body, a theme that she mainly deploys in her sculptural work, but also in series of drawings that will be presented here.

Lucy Glendinning’s art stages the intrusion of fantastic within our everyday life, illustrating with brio the notion of uncanny conceptualized by Freud in 1919. Her half-animal half-human figures, somewhere between mythological stories and transhumanist experimentations, allow her to express her own epistemological and philosophical interrogations as for man’s place in nature.

 


Documents

(à venir) Catalogue des oeuvres / Artworks catalog (.pdf)
(à venir) Communiqué de presse FR  / EN (.pdf)