Sarah Jérôme

Sarah Jérôme est née en 1979 à Rennes, FR. Elle vit et travaille à Montreuil.

Artist statement

Le corps est notre dénominateur commun et la scène de nos désirs et de nos souffrances. À la manière d’un site géologique constitué en strates, c’est par lui que la mémoire s’imprime et à travers lui que nous communiquons. Quels sont les souvenirs matériels et psychiques que nous sauvegardons de notre passé ? Comment ces « cicatrices fossiles » viennent-elles creuser leur lit ? Nous construisent-elles ou nous empêchent-elles d’avancer ?

Danseuse durant treize ans, j’ai travaillé mon corps comme on modèle la terre ou comme on taille une pierre pour en arracher une douloureuse beauté.  Étirer les tissus musculaires, tordre, maltraiter les pieds jusqu’à en meurtrir la chair. Du travail, il ne faut rien voir, de la souffrance non plus.

Il faut beaucoup de temps et d’efforts à un papillon pour s’extraire de sa chrysalide. Bien que cet état transitoire sème la confusion entre le dedans et le dehors, il est nécessaire au bon déroulement de la métamorphose.

À la frontière du rêve et du mythe, je cherche à concilier les principes opposés et dans le même temps, à les rendre complémentaires. Rêve/réalité, beau/repoussant, brut/délicat, exacerbé/intime, féminin/masculin, au moyen d’aller-retour entre monumentalité et intimité.

Ce point de basculement du corps en mutation, cet « état entre » estdevenu le territoire de mes recherches.